IL VAUT MIEUX ETRE SOURD !

Un groupe de grenouilles, de différents âges, traversent une forêt vers un point d’eau, en croassant joyeusement et en sautant allègrement dans les airs.

Puis soudain, n’ayant pas prêté attention, ils voient trop tard un grand trou devant elles et sautèrent par-dessus à la dernière minute, mais ce fut le cas des plus expérimentées, pas des plus jeunes, et 3 petites grenouilles se trouvèrent prisonnières de ce profond abime.

L’une d’elle réfléchit et commença à prendre son élan et à essayer de sauter plus en plus haut pour sortir. Les autres grenouilles, du haut du trou, et avec de grands gestes, lui parlèrent pour l’arrêter :

  • Non ne saute pas ! Tu ne vas pas y arriver ! Le trou est trop profond et tu vas t’épuiser pour rien !

La petite grenouille continue à sauter, à sauter et redoublait d’efforts pour sortir.

Les plus âgées s’écriaient :

  • Arrête on te dit ! tu n’y arriveras pas ! Regarde il commence à pleuvoir, repose toi et attends que le trou sois rempli d’eau et elle vous fera remonter à la surface, allez arrête !

Curieusement, plus elles l’incitaient à arrêter et plus la petite grenouille redoublait d’élan et d’énergie pour retrouver sa liberté.

Puis, malgré toutes les tentatives des autres pour la convaincre d’arrêter de sauter, elle se propulsa telle une fusée et fait un superbe arc de cercle, sortit du trou et se vautra sur l’herbe.

Haletante, elle se tourna vers les vieilles grenouilles médusées et leur dit, souriante et avec reconnaissance :

  • Merci beaucoup de m’avoir encouragée ! Sans vous je n’y serai pas arrivée !

Elles se regardèrent étonnées et sans voix, puis l’une d’elles rétorqua :

  • Oh elle est sourde ! Elle pensait qu’on l’encourageait alors qu’on lui disait le contraire !

Puis elles s’approchèrent du trou, et s’adresserent aux deux jeunes grenouilles au fond :

  • Vous allez y arriver ! Allez prenez votre élan et sautez ! Sautez ! sautez ! sautez !

J’imagine que vous devinez ce qui se passa par la suite : à force de persévérer et de sauter, elles ont fini par sortir de leur prison !

 Il y a des jours où il vaut mieux être sourd, particulièrement aux critiques, aux mauvais conseils, aux langues acerbes… Et c’est une sagesse inégalable de fermer ses oreilles aux paroles de découragement et de méchanceté gratuite.

Références :           1 pierre 3 – verset 10

Jacques 3 – verset 5  

%d blogueurs aiment cette page :